LULU

Parmi les persona issus du Syndrome SGG, Lulu est la personnalité dont les prises de contrôle sont les plus rares. Laissée « en silence » durant de longues périodes et de fait peu productive, son identité et son rôle au sein du système demeurent globalement incertains à mes yeux. Par conséquent, il m’est délicat d’établir fidèlement son profil – bon nombre des éléments suivants m’étant confiés par le persona lui-même ou
rapportés par ses alter.

Se définissant comme inter-sexes – à la fois femme et homme –, Lulu est une personne âgée, célibataire de longue date et solitaire, vivant modestement en seule compagnie de livres et de musiques de poètes contemporains.

Parfois sujet aux troubles mélancoliques, l’individu manifeste une forte tendance nostalgique, alimentant la nostalgie d’un passé vraisemblablement fantasmé (délire idéalistique) où « absolument rien ne justifi[er]ait » son regard pessimiste (distorsion cognitive dépressive) sur – je cite – « la désolation du monde-mourant ».

Bien qu’empreinte d’amertume (TPED), Lulu prétend faire preuve de détachement face au déclin civilisationnel, aux inepties et atrocités humaines afin de ne plus se laisser affecter ni par la compassion ni par la culpabilité de son inaction : il/elle regarde par la fenêtre les jours passant tout en confectionnant des poupées.

Réalisées à partir de matériaux de récupération (tissus, sachets plastiques), ses marottes monstrueuses et éborgnées font office de fétiches de type vaudou. Chacune d’elle serait le représentant d’un esprit protecteur veillant sur L.B. et sur un enfant naissant – que Lulu n’aura pas eu par conviction éthique –, la figure anthropomorphe effrayante ayant fonction « d’éloigner les monstres de l’individualisme et du vice », espérant que le jeune humain devenant ainsi vertueux « apportera du bon à ses semblables ».

Outre l’affectation mystique attribuée à ses créations, l’activité manuelle constitue également une revanche pour Lulu, expliquant que l’hôte souffrait durant son enfance des moqueries suscitées par son manque de dextérité – atteinte profonde de l’estime de soi potentiellement cause traumatique de la dissociation de L.B..

Les poupées de Lulu

Poupées

Galerie des autres persona