syndrome sgg

LE SYNDROME SGG

Le Syndrome SGG est une pathologie psycho-artistique unique, une forme inédite de troubles dissociatifs de l’identité dont souffre mon patient : L.B.

Ce dernier, individu d’origine également appelé « l’hôte », est de fait dissocié et habité par plusieurs personnalités – dites persona ou alter – prenant par alternance le contrôle de son esprit et de son corps. Chaque alter possède une identité et des traits de personnalité psychologique, comportementale et artistique lui étant propres ainsi qu’un rôle et une fonction déterminés au sein du « système » – terme désignant l’organisation de l’ensemble des persona.

Le système SGG était initialement composé de trois identités donnant leur nom au syndrome : Smëms, un créateur pluridisciplinaire, personnalité première et intermédiaire entre deux individualités antagoniques : Gro, un enfant joyeux, naïf et brouillon, et Gouniet, un égomonomaniaque impulsif et autodestructeur.

Aux suites d’une crise identitaire dégénérative causant l’hybridation des trois persona en une entité composite et variable intitulée SGG, de nouveaux alter sont progressivement apparus : W.Alter, moteur de renouvellement et de diversification ; Lulu, confectionnant des poupées en matériaux de récupération ; Léon Blumenstein, un peintre de paysages ; Je(an), auteur de centaines de textes dans lesquels il consigne des fragments empiriques, émotionnels et réflexifs de son existence ; et, enfin, Lucien Bechowski, le poète.

Ce site internet a pour objectifs de présenter les causes, le fonctionnement et les conséquences du Syndrome SGG tout en vous proposant un portrait de chaque persona complété d’un aperçu des nombreuses créations symptomatiques de la pathologie.

Schéma organisationnel du système SGG.

Galerie des persona

Carnet de suivi

La rubrique « Carnet de suivi » présente une large sélection des productions symptomatiques récentes résultant du Syndrome SGG.

Créés sur des supports indépendants ou issus de carnets tenus quotidiennement à la manière d’un Journal, ces écrits, dessins, peintures et sculptures ordonnés chronologiquement témoignent des diverses expériences factuelles, émotionnelles ou psychiques constitutives de l’existence de L.B. et de ses persona, dépeints de façon exhaustive à travers une pluralité de facettes.

Archivant et jalonnant temporellement le vécu du sujet multiple se livrant intimement et sans pudeur, ces « carnets de santé mentale » fournissent une importante quantité de matériel d’analyse et constituent de fait le principal support de suivi et d’étude du Syndrome SGG.

La consultation régulière des publications suivantes offre une immersion dans l’univers complexe et parfois délirant des créateurs et permet par là une plus ample compréhension de la pathologie, du fonctionnement du système SGG et des mécanismes interpersonnels régissant l’alternance des autres d’un Moi(s) dissocié.

à propos

Qui suis-je ? Docteur Helber, Psychiart, spécialiste en analyses psycho-artistiques. Je me consacre corps et âme à l’étude du Syndrome SGG et assure le suivi psychiartistique de L.B..

Mon travail est partagé entre des temps de consultations et l’examen symptomatologique attentif de l’incalculable quantité de créations en ma possession – un riche matériel d’analyse contenant nombre d’informations et d’indications potentielles sur les troubles identitaires de l’individu d’origine et de ses personnalités.

Les différents enseignements résultant de ces recherches concourent à approfondir ma compréhension du syndrome, à décrypter le fonctionnement du système SGG, les motifs des switch et, in fine, à établir l’origine de la dissociation et de la pluralité du sujet multiple.

Recourant aux ouvrages nosologiques de référence afin d’établir des diagnostics, ainsi qu’à la méthode psychanalytique reconnue pour le traitement des T.D.I., il m’apparaît néanmoins pertinent de ne pas écarter les apports potentiels d’autres écoles et disciplines, dont les outils et approches spécifiques sont susceptibles d’étoffer mes analyses, d’élargir mon champ d’action et d’étendre mes connaissances de la pathologie.

Parmi les principaux objectifs poursuivis, il m’appartient en premier lieu de mettre en place une thérapie adaptée à mon patient. La prescription d’exercices thérapeutiques a pour fonction de permettre à L.B. l’accès à une plus ample connaissance de soi, l’amélioration de son insight et la maîtrise progressive des mécanismes induisant ses fluctuations, en vue de l’atténuation des dits troubles et de leurs effets.

Nonobstant la singularité de cette psychopathologie artistique, son étude rigoureuse est menée à des fins de développement de l’ensemble des méthodes pratiques et des savoirs théoriques mis à disposition des praticiens du domaine pour optimiser le traitement de cas analogues.

Enfin, les alter artistes m’ont confié la responsabilité de la collection et de l’exégèse de cette œuvre hors-norme. Pleinement conscient de sa valeur, il me tient à cœur de rendre accessible et de promouvoir les conséquences plastiques du Syndrome SGG, tant pour leurs qualités artistiques que pour leur intérêt scientifique.

Smëms – Portrait du Docteur, 2015, Crayon à papier, 84,7 x 66,9 cm.